Au balcon, à la terrasse ou au jardin, il est possible de cultiver toutes sortes d’herbes aromatiques !

Pour bien cultiver les herbes aromatiques, il faut retenir deux ou trois petits trucs. Evidemment, vous allez mettre en culture les plantes que vous aimez et que la famille apprécie. Peut-être que quelques nouveautés vont vous tenter, histoire de changer un peu de l’habituel ?

Certaines plantes ont un plus grand développement que d’autres. C’est le cas du romarin, de la sauge, du laurier-sauce, de l’estragon, de la coriandre, de la livèche appelée aussi céleri perpétuel ou ache des montagnes. Pour ces plantes, il vous faudra pour chacune d’entre elle, un pot profond d’au moins 50 centimètres et les positionner au soleil de l’après-midi. Vous pouvez aussi les installer par paire dans un même pot, car elles ont aussi les mêmes besoins en eau, c’est-à-dire, qu’il faut laisser sécher le substrat entre deux apports d’eau. Le thym, la sarriette sont aussi dans cette catégorie de plantes peu demandeuses en eau, mais un contenant de 30 centimètres de profondeur est suffisant.

La ciboulette, ciboule de Chine, le persil plat ou frisé sont des plantes molles qui préfèrent les expositions plutôt de mi-ombre, c’est-à-dire qui ne reçoivent pas le soleil de l’après-midi, et qui gardent le substrat humide. Le contenant doit au moins faire 30 centimètres de profondeur pour avoir une partie aérienne bien développée !

Si vous êtes partants pour quelques nouveautés… La plante fromage (Paederia lanuginosa) développe un goût prononcé de croûte de camembert, et Mertensia la plante huître, elle, un bon goût iodé !