On en rêve tous d’un jardin sans entretien, rêve ou réalité ?

La toute première chose à prendre en compte, c’est le sol de votre jardin et l’exposition (soleil, ombre, ou mi-ombre) du massif que vous voulez créer !

En fonction déjà de ces deux éléments, certaines plantes seront à oublier… Et oui, si vous avez un terrain calcaire, les plantes de terre de bruyère (rhodo, azalée…) ne seront pas adaptées car elles demandent en sol acide. Si votre coin à créer est en plein soleil, c’est-à-dire qu’il reçoit le soleil de l’après-midi, tous les végétaux de mi-ombre seront à oublier car ces plantes supportent le soleil du matin, mais le soleil de l’après- midi est beaucoup trop fort pour elles.

Après ça, il va falloir jeter un coup d’œil de côté de la taille adulte des végétaux. Of course, car si vous voulez peu de hauteur et que vous placez des végétaux qui dans deux ou trois ans feront 3 mètres de haut ou plus, et bien… c’est ballot ! Toutes les étiquettes indiquent la taille adulte du végétal que ce soit la hauteur et la largeur... La largeur est aussi un élément à prendre en compte si vous ne voulez pas qu’à terme vos végétaux soient serrés les uns contre les autres, d’abord, ça serait dommage visuellement et en plus, ça risque de développer des maladies par manque d’aération !

Les massifs sans ou avec très peu d’entretien de taille privilégient les arbustes et les plantes vivaces, ce sont celles qui repoussent toutes seules d’une année sur l’autre. Vous pourriez, par exemple, mettre les arbustes en fond avec une bâche de paillage et du paillage. Et devant ces arbustes, placez des plantes vivaces qui s’étofferont d’année en année et gagneront du terrain !